Vous pouvez nous joindre au 05 56 20 20 39

0

Vous pouvez nous joindre au 05 56 20 20 39

0
Blancherie Blanc site internet

VINIFICATION DU VIN BLANC SEC

 

Notre objectif est de conserver au maximum les arômes fruités des raisins. Nous avons fait le choix du cépage Sauvignon pour sa richesse aromatique et sa finesse. De même, nous réduisons au maximum le délais entre la vendange et le pressurage. Les raisins sont versés par gravité dans les pressoirs pour limiter la trituration et l'oxydation. Le pressurage s'effectue progressivement et délicatement.
Les moûts (jus de raisin issus de la pressé) sont ensuite « débourbés » : les lies grossières se déposent au bas de la cuve, nous aspirons par dessus le moûts et ses « lies fines ». Puis sous l'action des levures, la fermentation alcoolique s'opère : c'est la transformation du sucre du raisin en alcool avec dégagement de gaz carbonique. Le contrôle des températures de vinification permet le meilleur suivi de cette fermentation.
Le vin blanc sec du Château La Blancherie reste « sur ses lies » pendant toute la durée de l'élevage. Un batonnage régulier (mise en suspension des lies) complexifie la palette aromatique de nos vins.
 
Blancherie Rouge site internet

VINIFICATION DU VIN ROUGE

 

Comme pour le vin blanc, nous produisons des vins fruités, souples, pouvant être dégustés et appréciés sans attendre. Aussi, nous avons privilégié le cépage Merlot pour ses qualités aromatiques.
A l'approche des vendanges, chaque parcelle est contrôlée par dégustation et analyse en laboratoire pour suivre l’élaboration de la maturité. La synthèse de ses éléments (et la météo !) nous permettent de fixer la meilleure date de vendange parcelle par parcelle. La machine à vendanger permet de rentrer une grande quantité de raisin en peu de temps. Nous pouvons attendre l'optimum de maturité plus sereinement.
 La vendange éraflée directement sur la machine à vendanger, puis triée manuellement avant d’être foulée et mise en cuve.
La couleur rouge est contenue dans la peau des raisins. Aussi, pendant toute la vinification (fermentation alcoolique et macération) le moût de raisin (devenant vin au fur et à mesure de la fermentation alcoolique) cohabite avec les peaux et pépins issus des mêmes grains. Après une macération de 3 à 4 semaines, nous procédons au décuvage : écoulage du vin (qui devient le vin de goutte) et pressé du marc (peaux et pépins) qui devient le vin de presse.
 Les vins rouges subissent alors une deuxième fermentation : la fermentation malolactique  qui transforme l'acide malique et acide lactique, ce qui permet de diminuer l'acidité des vins et de les assouplir.
Les vins sont ensuite mis en barriques de chêne pour un élevage de 12 mois, l’objectif n’étant pas de donner un goût prononcé de bois, mais de la profondeur et de la souplesse.
 
Rosé photo site

VINIFICATION DU VIN ROSE

 

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la vinification du rosé est techniquement la plus complexe ! En effet, les arômes du rosé, comme ceux du blanc, sont très fragiles : ils ne sont pas « soutenus » par les tannins comme pour le vin rouge. Au Château La Blancherie, nous souhaitons vous proposer un rosé désaltérant et avec un fruit présent. Aussi, nous combinons les deux techniques d'élaboration du rosé :
Le « pressurage direct » de Cabernet pour un vin frais et très peu coloré : le jus n'est en contact avec la peau que pendant le pressurage.
La « saignée » de Merlot pour le fruit : cela consiste à mettre le raisin en cuve et le laisser macérer 99 heures avant d’en retirer la partie de son premier jus, plus charnu et coloré. Le jus issus de deux techniques sont ensuite assemblés pour être vinifiés et élevés, suivant la même élaboration que pour le vin blanc.